Saison N+1: Comment composer ses effectifs

Saison N+1: Comment composer ses effectifs

Saison N+1 : Des pistes pour préparer ses groupes

Vous maîtrisez tout par cœur, les réunions à n’en plus finir pour pouvoir caler un créneau en plus en ayant eu au téléphone le président du tennis, le maire et l’entraîneur de badminton pour vous mettre d’accord. Et oui ça y est les commissions sportives de vos clubs se rassemblent en ce moment de trop nombreux soirs par mois pour les conjoints. L’heure est aux plannings, aux discussions sur les engagements, ententes, encadrants de la saison suivante.

La question pour nous les entraîneurs est celle des effectifs de la saison N+1. Comment faire nos équipes ? Quels paramètres prendre en compte ? Quel est la position du club ? Des parents ? Et surtout quelles sont les attentes de vos jeunes ?

Saison N+1 : Faire des groupes de niveau

Dans l’idéal le comportement à avoir est très clair. Si l’idée principale est la progression maximum des enfants vers leur potentiel alors personne ne doit influencer vos choix et seuls l’aspect technique et le profil (potentiel et entrainabilité) doit prévaloir. Les jeunes n’ont pas à décider et les parents encore moins…

Ça c’est la situation des plus grosses structures  avec plusieurs équipes par catégories et dont les niveau Régionaux et / ou France sont la norme sur les équipes 1. Ici point de souci les entraineurs sont souvent salariés et ont l’habitude de gérer ces problématiques.

Saison N+1 : D’autres facteurs selon la structure

Venons en aux clubs moins structuré ou au potentiel quantitatif moins important mais qui cherchent une formation optimum.

Les déterminismes sont multiples, mais par rapport au profil du club concerné certains sont plus importants que d’autres.

Sur une structure moyenne ou petite je vous conseille de faire vos équipes par rapports aux critères suivants :

  • La capacité du joueur à s’entraîner souvent. C’est la plus importante car c’est elle qui va amener le progrès
  • La qualité d’entraînement du jeune (est il concerné par ce qu’on lui dit ou moyennement). Cette qualité amène, elle, l’optimisation du temps des séances
  • L’attente du joueur (loisir ou compétition)
  • Seulement ensuite la marge de progression
  • Le gabarit futur prévu

Vous constaterez que  je n’ai volontairement pas parler du niveau de jeu (ou de l’opérationnalité) car dans ces profils de clubs ce n’est pas la priorité numéro 1. Ni d’ailleurs le niveau de jeu auquel inscrire les équipes. Je ne dis pas non plus que ce n’est pas important mais cela ne doit pas être le critère premier de réflexion.

Saison N+1 : Créer des groupes aux attentes similaires

A terme il sera beaucoup plus profitable pour votre club de créer une dynamique d’entraînement avec des groupes dont les jeunes ont des attentes similaires. Si votre groupe principal réuni des jeunes qui viennent TOUT le temps (ou pour le moins très souvent) aux entraînements et qui ont une grande capacité comportementale à s’entraîner, ce groupe la aura des attentes communes. Il ira par exemple beaucoup plus vite qu’un groupe composé de joueurs plus forts au présent mais moins assidu et qui lorsqu’ils sont la ne veulent faire que des matchs (caricature mais avouez que vous y reconnaissez certains de vos groupes;)) 

A ces derniers il faudra amener ce qu’ils cherchent , du plaisir avant tout. Composez vos groupes de la manière suivante et vous verrez que du fait d’obtenir ce qu’ils recherchent en venant à la salle la progression et le plaisir seront présent pour tous.

L’avantage de ne pas s’occuper trop du niveau actuel des joueurs c’est que vous allez naturellement dispatché ces joueurs la dans les 2 groupes car l’entrainabilité le déterminera. Les joueurs plus mature (sur le plan basket) et motivés (par la compétition) emmèneront leur groupe vers le haut mais les joueurs mature moins motivés seront aussi très profitable en terme de confort de jeu pour le groupe qui s’entraînerait peut être moins mais qui, comme on le connaît tous, veut gagner des matchs durant la saison.

Attention à ne pas non plus être caricaturale et dans l’excès. Bien entendu que certains joueurs auront un niveau tel qu’il ne serait pas non plus adéquat de ne pas les faire jouer au plus haut niveau. Cependant si leur comportement diffère du groupe réuni dans cette équipe il sera important de lui faire comprendre que son niveau ne suffit pas et n’est pas votre critère principal. Une fois la saison lancée veillez à ne pas le faire jouer plus qu’il ne le mérite vraiment selon vos critères premiers (que vous aurez pris soin de préciser aux joueurs).

Les jeunes sont en perpétuelle évolution mentale aussi. C’est important de rester vigilant, très vigilant sur les indices qui pourraient changer la donne individuelle d’un joueur. Leurs attentes peuvent changer au cours d’une saison, la lassitude, l’ennui sont des critères pertinent pour déceler de la frustration. Mais cela est relativement simple en semaine d’intégrer sur des séances supplémentaires un joueur demandeur ou que vous voyez évoluer dans l’ approche mentale ou technique de son sport favori.

L’important pour vous est de définir vos priorités, vos axes de travail et ce que vous attendrez des groupes durant la saison. Si vous savez ou vous allez il sera simple pour vous de faire des choix et pour vos jeunes d’aller dans la même direction que vous.

Cet article à été publié également sur le magazine Mixtoffense

 

Vous avez aimé cet article ?

Poster un commentaire  

 
Prénom * :
Email * :
* champ obligatoire.

Recherches populaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *