Relation joueur/coach comment l’améliorer ?

Relation joueur/coach comment l’améliorer ?

 

Relation joueur coach : La règle du 1 par jour

Je vais reprendre dans cet article la réflexion porté par Andrew Garcia assistant coach de l’équipe de Carnegie Mellon University.

Pour lui la relation la plus importante au sein d’une équipe est celle qu’entretien le coach avec chaque joueur de son équipe. Pour lui les relations internes à une équipe sont des facteurs déterminant de la réussite d’une saison. La confiance entre les acteurs s’instaure tout au long de la saison, sur le terrain mais AUSSI en dehors. Créer des liens pendant les séances est quelque chose de simple qui se fait naturellement. Mais qu’en est-il des temps hors séances ? Les équipes qui créent des liens hors basket sont très facilement repérables. Cela se sent sur le terrain dans la manière d’être, de jouer, de communiquer. Andrew propose ici une méthode qui peut aider grandement à développer votre relation aux individus composant votre équipe.

Il appelle cela la règle du « One per day rule » (Un par jour).

Son idée est relativement simple, peut être le pratiquez vous déjà.  L’idée d’appliquer cette méthode lui est venu de Greg Shelley, professeur en psychologie du sport. Celle-ci consiste à se donner comme objectif de nouer des liens avec chacun des joueurs individuellement par le dialogue. Il préconise qu’à un jour correspond un échange avec un joueur (10-15 minutes). Cela se fait dans le cadre d’une université américaine ou les joueurs s’entrainent tous les jours, cela serait transposable à un joueur par séance pour vous par exemple.

Relation joueur coach : Ou en êtes vous ?

A titre individuel (sans parler de passer 15 minutes avec un jeune à discuter), combien de fois échangez-vous avec vos jeunes ? Les connaissez-vous vraiment ? Il ne s’agit pas ici de parler exclusivement basket mais bien d’apprendre à connaitre votre équipe. Quelles sont les passions de chacun ? Quel est leur contexte familial ? Quels rapports ont-ils avec le sport ? Quelles sont leurs attentes ? Et donc quelle est votre relation avec eux ?

L’idée est surtout de les écouter, de les faire parler, déclencher une relation de confiance qui pourra vous aider à adapter votre discours selon la connaissance que vous avez de vos joueurs. Pour Andrew c’est aussi l’occasion pour vous de passer votre message basket, qu’attendez-vous précisément de votre joueur ? Ou voulez-vous l’amenez ? Quelle place peut-il prendre dans votre groupe ? Cela permet également que votre discours ne soit pas mal interprété et donc mal retranscrit.

Andrew évoque aussi une méthode appliquée par Clint Hurdle. Celle-ci consiste à demander aux joueurs 3 choses positives et 3 choses négatives pour eux. Idem pour la méthode de Kevin Sumlin qui chaque lundi regroupait ses joueurs pour une séance « vérité » ou les joueurs exprimaient leur ressenti sur le weekend précédent. 

Ces petites méthodes ont un avantage important, celui de ne pas attendre que les problèmes soient trop profonds pour pouvoir les résoudre sereinement sans clash.

Relation joueur coach : Démarche

Nous concernant comment pouvons nous concrètement mettre ceci en place ?

Pour cela vous devez définir ce qu’il est possible de faire pour votre groupe en fonction de quelques paramètres :

  1. La fréquence d’entrainement
  2. Le public concerné
  3. Les attentes des joueurs

1- La fréquence d’entrainement

Celle-ci déterminera le nombre de fois que vous parlerez à un joueur durant l’année. L’objectif étant d’être le plus efficace possible, moins vous disposerez de séances avec un joueur plus il faudra aller à l’essentiel (quand bien même Andrew vous invite à laisser parler le joueur il est possible d’orienter l’échange).

2- Le public concerné

Ce facteur vous permettra d’adapter votre discours. Un public de U9 ne vous permettra pas d’aller aussi loin dans l’échange qu’un public de U17 par exemple. Il est probable qu’avec les U9 vous soyez amener à alimenter le dialogue plus souvent. De même les temps de dialogue seront très différents.

3- Les attentes des joueurs

Leurs attentes détermineront les sujets abordés. Il n’y a pas de sujet moins important que d’autres (les sujets abordant le quotidien vous permettront de mieux connaitre le joueur sur le plan humain, les sujets basket de le comprendre et sur le plan technico-tactique) mais un U17 France abordera plus naturellement la technique basket qu’un U13 de niveau département.

Veuillez cependant à toujours garder en tête que vous restez le coach. Ces moments ne sont pas fait pour devenir copains. Cela développera surement votre attachement à vos joueurs mais la relation doit rester le plus possible celle de coach/joueur pour pouvoir travailler dans l’optimum.

Je vous invite à lire l’article en version originale en cliquant ici.

Réagissez dans les commentaires

 
Prénom * :
Email * :
* champ obligatoire.

Recherches populaires

One Response to “Relation joueur/coach comment l’améliorer ?”

  1. Gabouga Bianchi dit :

    bonjour,
    Je débute dans l’art du coaching…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Prénom * :
Email * :
* champ obligatoire.