Arbitrage et Formation

Arbitrage et Formation

Arbitrage et Formation

 

Arbitrage et Formation : Introduction

 

Cela fait de nombreuses années que la politique fédéral est très centré sur le problème du manque d’arbitres. L’arbitrage est constamment mis en avant et les moyens mis en oeuvre pour contrecarrer ce phénomène sont importants. Pour autant le constat global qui est fait est clair, cela n’évolue pas. Que l’on fasse un système de un arbitre/une équipe, un système de points par arbitre ou encore la nouvelle mouture très simple……..qu’aucun club ne pourra mettre en pratique cela ne résout et ne résoudra pas le problème du manque d’arbitres et ce pour une raison très simple : On se trompe dans la manière de s’y prendre. Arbitrage et formation sont liés et c’est une dimension totalement oubliée.

Les arbitres ne se trouveront pas du jour au lendemain dans les générations plus vieilles (au dessus 16 ans) qui n’ont jamais été sensibilisées à cela. Rien pour le moment ne change

  1.  La quantité d’arbitre est trop faible
  2. Beaucoup de monde se plaint du niveau mais sans quantité à la base, difficile de faire de la qualité
  3.  Toujours peu de bénévoles pour arbitrer les matchs
  4.  Même les joueurs trainent des pieds pour venir siffler les jeunes le samedi. 

Or pour résoudre tout cela il faudrait juste simplement que les licenciés répondent aux convocations et que l’arbitrage devienne un vrai moment de basket aussi intéressant que de jouer. Mais quel message passe-t-on réellement sur l’arbitrage ? Quelles valeurs met-on en avant pour expliquer qu’arbitrer peut être passionnant ?

Hormis dire qu’il faut venir, qu’on a besoin sinon les matchs ne peuvent pas avoir lieu, ou alors que si l’on ne vient pas arbitrer nous serons sanctionné ? Quelle est la motivation dans ces propos ?

La seule et unique solution à mon avis est de redonner du sens à la notion d’arbitrage. A quoi cela sert-il ? Quel est le rôle de l’arbitre ? Quelles sont les limites de l’arbitrage « règlement » ?

Arbitrage et Formation : Quelles pistes ?

 

L’évolution de l’arbitrage ne pourra venir que des futures générations. Voila à mon sens vers quoi il faudrait tendre :

1- Mettre en valeur les qualités que développe l’arbitrage

  • La communication
  • L’équité
  • Le développement du joueur par la compréhension des règles et de l’identification de celle ci à vitesse réelle
  • Le respect des joueurs et de l’arbitre

2- Arrêter la méthode sanction pour manque d’arbitres ou absence d’arbitres

  • Favoriser ceux qui arbitrent ou les clubs qui couvrent leur équipes et non SANCTION qui depuis de nombreuses années sont totalement inefficaces (ex : points bonus en fin de championnat (au lieu de retrait de points !! ou dotation dans le club pour le bénévole souvent présent etc…..)
  • Favoriser la qualité de l’arbitrage en mettant les jeunes arbitres en confiance (doublons dans les clubs avec un grands etc….) 

Si l’on réfléchit à comment amener les jeunes à l’arbitrage cela commence très tôt (dés U9). L’arbitrage est comme toute les « disciplines » quelque chose que l’on apprend très vite si tant est que l’on nous l’apprenne jeune. Or les seuls capable d’apporter cela sont les ENTRAINEURS. Je vais pour une fois prendre position plutôt contre eux et exprimer ce que j’ai à l’esprit. Bien entendu cela n’enlève pas ensuite le travail des formateurs d’arbitre mais situons nous dans le contexte minibasket.

  • Qui maitrise sa discipline ?
  • Qui voit les gamins au quotidien ou presque ?
  • Qui connait chaque enfant et a donc les moyens de transmettre les apprentissages ?
  • Qui se retrouve dans une situation basket régulière pour les faire évoluer ?

Si chaque entraineur passait ne serait ce que 30mn en début de saison à expliquer le positionnement de base sur le terrain, la différence entre les gestuelles de base de la violation et de la faute (ça prend 2 minutes !!) le gros du travail serait déjà fait.

A titre personnel je prend un moment une fois par mois pour parler des gestuelles de l’arbitre et leur faire un petit point sur ce que l’on attend d’eux.

Ensuite c’est très très simple :

  • Les remplaçants arbitrent et tout le monde y passe OBLIGATOIREMENT
  • Faire prendre conscience qu’arbitrer c’est faire en sorte que les joueurs puissent jouer.

Pour exemple je demande aux joueurs de continuer à jouer si l’arbitre ne siffle pas une sortie. Très rapidement l’enfant prend conscience que si il ne siffle pas, les règles ne sont plus respectées. En parallèle je demande aux joueurs de ne pas se plaindre, si l’arbitre ne siffle pas on joue, point final.

Vous serez surpris de constater très vite que les jeunes doués et qui aiment cela sont nombreux !! Et ensuite vous leur proposer d’arbitrer pour de vrai avec un grand lorsqu’il maitrise suffisamment. Dans un club ou j’entraine (ste gemme la plaine) la saison dernière un U9 a sifflé des U13 et les parents et coachs ont été ébahis (il était aussi accompagné d’un grand). Bien entendu nous l’avons mis car il a des qualités de coups de sifflet mais c’est tout à fait possible. Idem pour un autre U9 qui a sifflé des U11.

Partant de la……comment si chacun passe un peu de temps avec ses U9 et U11 à parler arbitrage une fois par mois en les mettant en situation à chaque séance, ne pas réussir à susciter des vocations ????

 
Prénom * :
Email * :
* champ obligatoire.

Recherches populaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Prénom * :
Email * :
* champ obligatoire.